C'est là, sur terrain neutre à Rome le 24 mai 1934, que se déroule donc l'ultime match éliminatoire opposant l'équipe du Mexique à l'équipe américaine[7]. Lors de la Coupe des nations de la CONCACAF 1977, qualificative pour la Coupe du monde 1978 en Argentine, la sélection aztèque s'appuie sur son public, la compétition ayant lieu au Mexique, pour remporter son troisième titre continental et se qualifier pour la phase finale de la coupe du monde. Palmarès. Leurs confrontations débutent en 1934 avec un match de qualification pour la seconde édition de la Coupe du monde. Le classement FIFA le plus élevé de la sélection est une 21e place occupée en octobre 2011. Remplacé par son assistant, Luis Pompilio Páez, qui dirige la sélection lors de la Gold Cup 2017, le Mexique choisit d'aborder la compétition en laissant au repos ses cadres, en appelant des joueurs issus exclusivement du championnat local[49]. Parmi ces stades, il faut noter le stade Jalisco de Guadalajara, le troisième plus grand stade mexicain après le stade Azteca et le Stade Olímpico Universatario, le stade Tecnológico à Monterrey, grande ville de football, ou encore le stade Cuauhtémoc à Puebla du nom du dernier empereur aztèque du pays. Elle retrouve alors l'Argentine qui comme lors de la précédente Coupe du monde, va battre les Aztèques sur le score de trois buts à un, le Mexique devenant ainsi la première nation à échouer cinq fois d'affilée au même stade d'un mondial. Les Mexicains vont en effet tomber dès les quarts de finale de la compétition face à la Corée du Sud invitée à participer à la compétition et futur hôte de la Coupe du monde. Le premier tour est presque une formalité, les Mexicains s'imposant le 3 juin contre la Belgique deux buts à un avec des buts de Fernando Quirarte et d'Hugo Sánchez, devant près de 110 000 spectateurs, avant de faire un nul contre le Paraguay le 7 juin, match durant lequel Hugo Sánchez, attaquant du Real Madrid et seul joueur de l'équipe évoluant à l'étranger, rate un penalty à la dernière minute du match. Deux ans plus tard, la sélection aztèque est invitée à participer pour la première fois à la Copa América (Amérique du sud). Le 7 juin, lors de la dernière journée du groupe 3, au stade Sausalito à Viña del Mar, le Mexique, déjà éliminé, crée la sensation en remportant sa toute première victoire en phase finale de Coupe du monde contre le futur finaliste, la Tchécoslovaquie (3-1), avec des buts d'Isidoro Díaz, d'Alfredo del Águila et d'Héctor Hernández[10]. Equipe du Mexique de football dans l'actualité - Télé-Loisirs. Champion des Pays-Bas en 2001, 2003 et 2005 avec le PSV Eindhoven. La Fédération du Mexique de football (Federación Mexicana de Fútbol Asociación) est fondée en 1927. La situation change à partir de l'organisation de la Coupe du monde 1994 par les États-Unis, qui va provoquer un regain d'intérêt des Américains pour ce sport. Son premier match avec la sélection aztèque est une défaite le 4 février 2003 contre l'Argentine à Los Angeles. Enfin, le 11 juin, les aztèques s'imposent grâce à un petit but de Gustavo Peña face à la Belgique. La Fédération du Mexique de football (Federación Mexicana de Fútbol Asociación) est fondée en 1927. L'année suivante, elle participe à deux compétitions internationales durant l'été. Santiago Solari, l'ancien entraîneur du Real Madrid (2018-2019), s'est engagé mardi soir avec le Club America, troisième du dernier Championnat du Mexique. Lors de l'été qui suit, les Mexicains sont une nouvelle fois invités à participer à la Copa América 1995, mais celle-ci ne se déroule pas aussi bien que la précédente. Elle participeront en 2015, à leur troisième coupe du monde, la seconde consécutive qui à l'avantage de se dérouler sur le continent nord-américain. Finalement les deux équipes sont invitées à faire le déplacement en Europe et se retrouvent en Italie peu avant le début du tournoi. Après avoir tenu en échec les Allemands sur le score nul et vierge de zéro partout durant le temps réglementaire et la prolongation, c'est finalement aux tirs au but que les Mexicains vont s’incliner sur le score de quatre tirs à un à cause de deux arrêts du gardien allemand Harald Schumacher[19], alors qu'un but avait été injustement refusé à Francisco Javier Cruz, par l'arbitre colombien Jesús Díaz Palacio. Au Mexique, Gignac continue de battre des records. En 2006, elles passent les éliminatoires pour se qualifier à la Gold Cup 2006 en battant le Nicaragua (9-0) et El Salvador (8-0)[10]. De grosses promotions pour maillot de l'équipe de football du mexique sur les ventes pour célibataires. Vous pouvez trouver toutes sortes de maillot de l'équipe de football du mexique avec d'énormes remises en ligne. Le Mexique débute mal le tournoi en s'inclinant face à la Norvège (0-1) puis se ressaisit en s'imposant face à l'Irlande (2-1), et enfin arrache un nul suffisant contre l'Italie (1-1) pour se qualifier. Gardiens : Guillermo Ochoa (Ajaccio, FRA), José de Jesús Corona (Cruz Azul), Alfredo Talavera (Toluca). La sélection mexicaine ne sera pas plus brillante que vingt ans auparavant, s'inclinant à trois reprises, lors du match d'ouverture contre le Brésil (4-0), puis contre la Yougoslavie (4-1) et enfin contre la Suisse (2-1). Miguel Herrera n'est plus l'entraîneur de Club America. Les Mexicains se retrouvent cependant dans un groupe trop difficile avec la RFA et la Pologne, où seule la Tunisie semblait à leur portée, et subiront ainsi une désillusion comparable à celles de 1930, 1950 et 1954, en s'inclinant à trois reprises dont une lourde défaite six buts à zéro face aux Allemands[15],[16]. Cette équipe est dirigée par la Fédération du Mexique (Femexfut), qui est affiliée à la FIFA depuis 1929 et est un des membres fondateurs de la CONCACAF en 1961. Entretemps, le Mexique change deux fois de sélectionneur, Miguel Herrera cédant sa place au Brésilien Ricardo Ferretti qui assure l'intérim jusqu'à l'arrivée du Colombien Juan Carlos Osorio. Cette mauvaise passe se confirme lors des deux compétitions internationales de 2013 disputées par le Mexique, à savoir la Coupe des confédérations 2013, où les Aztèques sont éliminés dès le premier tour, et la Gold Cup 2013 où ils se font éliminer en demi-finale par le Panama qui les a également battus au 1er tour. Lisez des articles complets, regardez des vidéos, parcourez des milliers de titres, etc. Il joue ainsi son premier match, le 30 mai 1928, dans une compétition officielle contre l'Espagne et s'incline lourdement sur le score de sept buts à un. En remportant deux matchs le Mexique termine en tête de son groupe à égalité avec l'URSS et pour la première fois de son histoire se qualifie pour les quarts de finale du mundial[14]. Éliminé une fois de plus au premier tour du mondial, le Mexique va perdre ensuite son titre de champion de la CONCACAF lors de la Coupe des nations de la CONCACAF 1967 au Honduras, notamment battue lors du tour final par l'incontournable Guatemala qui décroche son premier titre continental. L' équipe du Mexique de football est éliminée au premier tour de la coupe du monde de football de 1930 . De plus, le Mexique survole le 3e tour de qualification de la Coupe du monde 2014 dans sa zone avec également six victoires en six matches face au Costa Rica, au Salvador et à Guyana. Le 17 juin, le Mexique impressionne en s'imposant deux buts à zéro face à la France grâce à des buts de la nouvelle pépite du football mexicain Javier Hernández Balcázar, dit "El Chicharito" et de l’incontournable Cuauhtémoc Blanco. C'est ainsi qu'une équipe officiellement reconnue comme sélection mexicaine, composée principalement de joueurs du Club America, du CF Atlante et du Guerra y Marina, accueille les représentants guatémaltèques en décembre 1923[5]. Le 22 juin et ce malgré sa défaite face à l'Uruguay, la sélection mexicaine se qualifie pour les huitièmes de finale de la compétition. Sommaire Cet article relate le parcours de l’équipe du Mexique de football lors de la Coupe du monde de football 2014 organisée au Brésil du 12 juin au 13 juillet 2014 Préparation de l'événement Qualification Troisième tour de qualification. Les chaussettes ont traditionnellement toujours été rouges, mais cela a pu être changé à l'occasion avec des chaussettes blanches[52],[53]. Coupe du monde: Phases finales : 13 Vainqueur en 2005 et 2011: Championnat d'Amérique du Nord, centrale et Caraïbe de football des moins de 17 ans: Phases finales : 15 Vainqueur en 1985, 1987, 1991, 1997, 2013 et 2015 Elle prend part aux Jeux olympiques. Au premier tour de la Gold Cup, elles éliminent Trinité-et-Tobago 3-0 mais sont battues en demi-finales par les États-Unis 2-0, en match de classement elles décrochent la troisième place en barrant la Jamaïque 3-0. Néanmoins la victoire dans le temps additionnel des États-Unis 3-2 sur le Panama permet aux mexicains de conserver la 4e place du groupe leur donnant le droit de jouer deux matches de barrage face à la Nouvelle-Zélande, les 13 et 20 novembre, pour accéder à la Coupe du monde 2014. José Manuel de la Torre remporte dès l'été suivant son premier tournoi international en battant une nouvelle fois les États-Unis en finale de la Gold Cup 2011 sur le score de quatre buts à deux, en remportant six victoires sur six matches et en marquant 22 buts pour seulement quatre buts encaissés. Le Mexique peine à confirmer ce titre intercontinental l'année suivante lors de la Gold Cup 2000, où après un premier tour maîtrisé, il se faire surprendre par le Canada en quarts de finale, deux buts à un. Enfin, le Mexique joue un « seizième de finale » lors de son dernier match face à la Croatie, les deux équipes ayant encore une chance de se qualifier. Son premier match officiel est cependant une victoire face au Honduras au stade Azteca, qui est le début de la phase dite des demi-finales des éliminatoires pour la Coupe du monde 2010 de la zone CONCACAF[27]. Le 18 octobre, la fédération mexicaine change d'entraîneur en faisant appel à Miguel Herrera pour le temps des barrages. Les 110 000 spectateurs présents ce jour-là ne vont pas être déçus du spectacle, puisque dès la 13e minute, Miguel Zepeda ouvre la marque pour les locaux avant que José Manuel Abundis n'enfonce le clou à la 28e minute. À l'origine, la punition ne devait s'appliquer qu'à l'équipe de jeunes impliquée dans le scandale, mais devant l'intransigeance et le mépris que les dirigeants mexicains ont démontré face aux instances de la FIFA, ces dernières décident d'étendre la sanction à l'ensemble des équipes nationales mexicaines qui se voient exclues de toute compétition internationale pour une période de deux ans (1988-1990), empêchant donc le Mexique de participer à la phase qualificative à la Coupe du monde 1990 en Italie. Si vous souhaitez parier sur Mexique (Mexique) il vous suffit de regarder les derniers résultats de cette équipe. Mais le géant centre-américain ne tarde pas à inscrire son nom au palmarès, puisqu'il s'impose dès la seconde édition qui se déroule au Guatemala en 1965. Après une première apparition en phase finale en 1999, les mexicaines ratent les deux compétitions mondiales suivantes avant de retrouver l'élite du football mondial en 2011. L'équipe du Mexique de football participe à sa 2 e Coupe des confédérations lors de l'édition 1997 qui se tient en Arabie saoudite du 12 décembre au 21 décembre 1997. The Football Market vous propose ce maillot de football vintage d’occasion porté par Mexique.Crée et vendu par l'équipementier Puma ce maillot rétro fut édité au cours de la saison 2003-2004 . WikiZero Özgür Ansiklopedi - Wikipedia Okumanın En Kolay Yolu . Dans la foulée, le Mexique enchaîne le mois suivant avec la Gold Cup 1993 qu'il co-organise avec les États-Unis et va écraser la concurrence continentale en inscrivant pas moins de 28 buts en cinq matchs dont quatre lors de la finale face aux États-Unis, permettant ainsi au Mexique de décrocher son quatrième titre continental. L'équipe mexicaine possède plusieurs surnoms utilisés par les médias locaux sans pour autant qu'ils soient repris dans la presse internationale. En 1971, après une coupe du monde à domicile réussie, le Mexique récupère son titre continental lors de la Coupe des nations de la CONCACAF 1971 à Trinité-et-Tobago en dominant les débats, n'étant tenu en échec que par Haïti lors de la phase finale du tournoi. Equipe du Méxique - Football toujours au meilleur prix sur Go-Sport.com – 24h/24 bénéficiez d’un large choix d’articles de sport – Commande en ligne et Livraison rapide ! La sélection du Mexique fait son entrée au classement FIFA en août 1993 à la 14e place. Le Mexique au Mondial 2018. Il existe également d'autres rivalités mineures entre la sélection mexicaine et d'autres sélections américaines comme le Brésil[58] et la Colombie[59] ou encore avec le Costa Rica dont les confrontations étaient jusqu'à la montée en puissance des États-Unis considérées comme le Clásico de la CONCACAF. Par la suite, d'autres joueurs marqueront l'histoire de la sélection, comme l'emblématique capitaine de El Tri, Rafael Márquez, Gerardo Torrado ou plus récemment Javier Hernández dit Chicharito, recordman de buts de la sélection avec 50 buts. Malgré cette déception, l'équipe se rattrape lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2018 en assurant sa qualification à trois journées de la fin à la faveur d'une victoire étriquée dans son enceinte du Stade Azteca sur le Panama (1-0)[50]. Par ailleurs, le Mexique envoie également une sélection de ses meilleurs joueurs aux différentes éditions des Jeux olympiques d'été. La sélection aztèque perd d'ailleurs pour la première fois lors d'un match officiel au stade Azteca contre le Costa Rica, match qui est connu au Mexique comme l'Aztecazo. Comme deux ans auparavant, ils remportent la petite finale, face au Chili sur le score de deux buts à un. Outre les grandes compétitions internationales, le Mexique a dans son histoire également participé à des compétitions moins connues et moins prestigieuses. Achetez le meilleur équipe de football mexique en lots en vrac chez des grossistes chinois à fr.dhgate.com. Equipe du Méxique - Football toujours au meilleur prix sur Go-Sport.com – 24h/24 bénéficiez d’un large choix d’articles de sport – Commande en ligne et Livraison rapide ! C'est ainsi que les deux nations ainsi que leurs championnats de football respectifs, sont considérés comme les meilleurs de la CONCACAF. Après être arrivés au terme du temps réglementaire sur le score de zéro but à zéro, les aztèques vont inscrire le but de la victoire dès la 7e minute des prolongations par Daniel Osorno, mettant fin au match grâce à la règle du but en or et remportant ainsi leur septième titre continental. À la suite de ces mauvais résultats, la presse nationale montre sa forte désapprobation quant au maintien à la tête de la sélection du technicien suédois[30], ce mécontentement général est alors amplifié par les défaites face aux États-Unis[31] et au Honduras[32]. Les instances internationales découvrent que l'équipe des moins de 20 ans a utilisé, au mois d'avril 1988, au moins quatre joueurs ayant dépassé l'âge légal, dans le cadre de la qualification pour la Coupe du monde 1989 des moins de 20 ans qui a eu lieu au Guatemala[21]. Les Mexicains s'imposent trois buts à un et décrochent ainsi leur billet pour un sixième huitième de finale consécutif dans la compétition. Il quitte une nouvelle fois la Coupe du monde sans points, mais avec la consolation que José Luis Lamadrid et Tomás Balcázar aient marqué deux buts[11]. Ils retrouvent ainsi lors de la finale qui se déroule dans un stade Azteca à guichets fermés, le Brésil qui, bien que privé de plusieurs stars du moment, compte dans ses rangs de futures stars du football comme Kaká, Adriano ou Robinho. Et DHgate fournira un meilleur service lors de la Journée des Célibataires. Par la suite, la valse des entraîneurs reprend entre 1958 et la fin des années 1970. La même année, le congrès de la FIFA se réunit à Amsterdam et décide d'organiser un tournoi de football. Après une belle victoire sur Cuba, les Mexicains vont réaliser des matchs nuls contre les autres équipes et même s'incliner face au Salvador, permettant ainsi à ces derniers et au Honduras de se qualifier pour la Coupe du monde 1982 en Espagne[15],[17]. Il réagit dès le mois suivant alors qu'il est une nouvelle fois invité à participer à la Copa América 2001 qui se déroule en Colombie. Depuis, cette rivalité qui n'était pas fortement marquée durant les premières années, n'a cessé d'augmenter pour transformer chaque match en finale pour la suprématie du vainqueur sur la zone CONCACAF. L'équipe du Mexique de football est l'équipe nationale représentant le Mexique en football féminin. Pour l'équipe féminine, voir, Équipes nationales masculines de football vainqueurs de la, Premiers tournois et succès internationaux (1928-1939), La création de la CONCACAF et le premier mondial mexicain (1961-1974), Des années difficiles et le second mondial mexicain (1974-1990), Un retour sur terre difficile (1999-2006), Renouveau sur la scène continentale et déceptions en Coupe du monde (2007-2015), Bilan face aux sélections affrontées au moins trente fois, Le Mexique bien que n'étant pas membre de la. Jeux olympiques (1) : Vainqueur en 2012. Elle était classée au 17e rang de la FIFA en janvier 2010. La dernière modification de cette page a été faite le 16 juillet 2020 à 14:26. En 2009 lors de la finale de la Gold Cup 2009 , les mexicains s'imposent sur le score fleuve de 5-0 contre leur rivaux, les États-Unis . Deuxième de leur groupe derrière les Pays-Bas (contre qui ils font un match nul deux buts partout), et devant la Belgique (2-2) et la Corée du Sud (qu'il bat trois buts à un), le Mexique se qualifie pour les huitièmes de finale. Équipe du Mexique féminine. Elle est finaliste de la Coupe du monde des moins de 20 ans en 1977. L'équipe du Mexique de football, créée en 1923, est l'équipe nationale représentant le Mexique en football masculin. Faisant l'impasse sur le Championnat féminin de la CONCACAF 1993, elles participent au Championnat féminin de la CONCACAF 1994 (qui détermine les qualifiés pour la coupe du monde 1995). Le Mexique participe également à une autre compétition continentale, puisqu'il est depuis 1993, invité à participer à la Copa América. Le premier match officiel d'Hugo Sánchez se joue lors de la Gold Cup 2007, avec une équipe fortement remaniée composée de joueurs issus des championnats européens et mexicains et avec le retour de Cuauhtémoc Blanco et de Jared Borgetti qui avaient pourtant pris leur retraite internationale. En 2004, le Mexique prend part à la phase des éliminatoires pour les Jeux olympiques d'été de 2004, bien que battu par les États-Unis (0-2), elles accèdent aux demi-finales grâce à ses victoires contre Haïti (5-0) et Trinité-et-Tobago (8-1) au premier tour. Si vous souhaitez parier sur Mexique (Mexique) il vous suffit de regarder les derniers résultats de cette équipe. La capacité du stade Azteca a depuis été légèrement réduite pour des questions de confort et de sécurité, passant de 114 580 à 105 094 places, ce qui en fait le cinquième plus grand stade du monde en termes de capacité. Cette montée en intensité a même conduit plusieurs spécialistes à comparer cette rivalité à celle du Clásico sud-américain entre le Brésil et de l'Argentine[55]. À la suite de ce succès, Miguel Herrera est confirmé à la tête du Mexique[43]. Le premier d'entre eux est Adolfo Frías Beltrán qui ne dirige que six matchs lors de l'année 1923. Cet article traite de l'équipe masculine. Le Mexique est éliminé sans avoir connu la défaite, et comme en 1970, il sera classé à la sixième place mondiale[20] ce qui reste sa meilleure performance en Coupe du monde[18]. L'été suivant, la sélection mexicaine participe pour la sixième fois à la Copa América 2004. C'est ainsi que devant son public, le Mexique décroche son premier titre intercontinental. D'autres styles ont été utilisés dans le passé comme lors de la Coupe du monde 1966, le kit était alors composé d'une chemise blanche et d'un short bleu marine. L'équipe a également conçu un maillot complètement blanc qui célébra les 200 ans d'indépendance du Mexique en 2010. Avec France Football, suivez l'actualité; sportive du football en direct, les résultats, les classements, les transferts de foot et les infos sur l'équipe de France de football Lors de la dernière journée, les Mexicains battent l'Irak un but à zéro, ce qui leur permet de terminer en tête de leur groupe et de valider la qualification pour les huitièmes de finale. Elle est officiellement reconnue comme la meilleure équipe d'Amérique centrale et a également remporté de nombreuses victoires en affrontant ses adversaires sud-américains. Le groupe dans lequel elle joue s'avère difficile et va une nouvelle fois provoquer la perte de l'équipe centre-américaine, battue d'entrée par la Suède (3-0) et sombrant face à la Hongrie (4-0) lors de la dernière journée. Lors de la Gold Cup 2000 où des nations comme la Chine et le Brésil sont invitées, le Mexique est éliminé dès le premier tour en raison de deux défaites contre le Canada (3-4) et la Chine (0-3), il ne remporte qu'un seul match contre le Guatemala (7-0)[6]. À partir de 1974, l'histoire de la sélection mexicaine est marquée par le contraste entre les succès obtenus lors des compétitions régionales et son absence ou sa discrétion sur la scène mondiale. Le Mexique est un mois plus tard hôte de la Coupe des confédérations 1999. Celui-ci lui est favorable, les Coréens créant en effet la deuxième sensation du tournoi en battant eux aussi les Allemands (0-2), et le Mexique est qualifié. Après s'être qualifié de justesse en terminant troisième de son groupe, le Mexique s'impose en quart de finale face au Pérou sur le score de quatre buts à deux avant de battre l'hôte de la compétition, l'Équateur, deux buts à zéro en demi-finale. Mais le Mexique a également eu l'occasion d'évoluer dans d'autres stades du pays, principalement pour des matchs amicaux. La sélection aztèque joue la plupart de ses matchs au stade Azteca, inauguré en 1966 à l'orée de la première coupe du monde organisée par le Mexique, qui est alors considéré comme l'un des stades les plus modernes du monde. Mais ce 4 août 1999, l'homme du match est mexicain : Miguel Zepeda redonne un but d'avance à son équipe à la 51e minute, avant que l'incontournable Cuauhtémoc Blanco ne scelle le sort de ce match à la 62e minute et ce malgré la réduction du score de Zé Roberto à la 63e minute. La taille de ce maillot est indiquée sur son étiquette. Gardiens : Guillermo Ochoa (Ajaccio, FRA), José de Jesús Corona (Cruz Azul), Alfredo Talavera (Toluca). Deux ans plus tard, lors de la Coupe des nations de la CONCACAF 1969, le Mexique fait pâle figure en ne remportant qu'une petite victoire contre la Jamaïque, terminant ainsi à la quatrième place de la phase finale. Voici le palmarès de l'équipe du Mexique de football et tous ses résultats en Coupe du Monde et dans les autres compétitions internationales. La sélection mexicaine se retrouve donc avec la mission de faire mieux que l'unique victoire remportée jusqu'à présent en coupe du monde en s'appuyant sur le soutien de la population et sur le stade Azteca, symbole de cette coupe du monde mexicaine[13]. Avec France Football, suivez l'actualité; sportive du football en direct, les résultats, les classements, les transferts de foot et les infos sur l'équipe de France de football Retrouvez la fiche détaillée de l'équipe de Mexique de football : le calendrier, le palmarès, les statistiques et les résultats ainsi que toutes les informations sur l'équipe et le staff. Il partage aujourd'hui ce titre avec le défenseur allemand Lothar Matthäus et son compatriote Rafael Márquez[12]. Cette modification est par ailleurs plutôt favorable à la sélection aztèque, puisque le Mexique participe à huit finales sur quatorze tournois disputés en remportant le titre à sept reprises, ce qui fait à ce jour du Mexique la nation nord-américaine la plus titrée avec pas moins de dix titres continentaux. Bien qu'elle ait déjà affronté des équipes de tous les continents, la sélection mexicaine a surtout joué contre des sélections proches géographiquement, situées principalement en Amérique du Nord et en Amérique du Sud. Après avoir survolé son groupe de qualification, la sélection mexicaine va s'imposer contre le Guatemala en demi-finale grâce à un but de Cuauhtémoc Blanco à la 64e minute et créer la surprise en battant en finale le Brésil, invité à prendre part à la compétition, sur le score de deux buts à zéro avec des réalisations de Blanco et Luis García Postigo. Elles se qualifient pour la coupe du monde à deux reprises, en 1999 et en 2011 ainsi que pour les Jeux olympiques en 2004, enfin leur meilleure performance en Championnat féminin de la CONCACAF est une place de finaliste en 1998 et 2010. Les principaux stades utilisés par la sélection mexicaine. À partir de 1992, le Comité international olympique décide que la compétition ne serait plus jouée que par les sélections olympiques et non plus par des joueurs seniors. La sélection du Mexique a disputé, entre décembre 1923 et juillet 2017, 850 matchs dans son histoire contre 91 pays différents. Deux ans plus tard lors de la Gold Cup 2002, le Mexique se qualifie pour les demi-finales après sa seconde place au premier tour grâce à deux victoires contre le Panama (5-1) et Trinité-et-Tobago (2-0), elles sont battues seulement par les États-Unis (3-0). Le Mexique a également eu l'occasion d'évoluer dans d'autres stades du pays, principalement pour des matchs amicaux. Ce résultat leur permet de disputer des barrages pour la coupe du monde 2007 contre de nouveau le Japon. Du fait des couleurs du maillot des joueuses mexicaines, reprenant celles du drapeau national, la sélection est surnommé la Tri, la Tricolor ou encore la Verde. Équipe du Mexique - Huitième-de-finaliste de la Coupe du … L'équipe du Mexique de football est l'équipe nationale représentant le Mexique en football féminin. Parmi les plus anciens, on retrouve Antonio Carbajal qui a été le gardien de but de la sélection mexicaine et qui est surtout connu comme, un des seuls joueurs à avoir disputé cinq phases finales de Coupe du monde entre 1950 et 1966. Ce but est considéré comme l'un des plus beaux buts du tournoi. Par ailleurs, le Mexique envoie également une sélection de ses meilleurs joueuses aux différentes éditions des Jeux olympiques d'été. Cela se solda par une victoire 3 buts à 2 des mexicains. Lors de la Coupe du monde 1970, le kit était composé d'une chemise rouge avec un short bleu marine. La taille de ce maillot est indiquée sur son étiquette. Il entame la compétition en venant à bout des champions du monde en titre, le Brésil (1-0), grâce à une réalisation de Jared Borgetti. Cependant, les aztèques déçoivent lors du match suivant ne parvenant pas à battre l'Angola (0-0) qui leur est pourtant nettement inférieur mais dont le gardien, João Ricardo est élu homme du match.